lundi 9 juin 2014

H comme Heugnes, village d'origine de François Renoncé #challengeAZ #Berry

Durant ce challenge 2014 dont le thème est "Partis loin de chez eux...", je vais vous proposer de continuer à me suivre ou plutôt de suivre les pérégrinations de mes ancêtres.
Ces ancêtres qui sont partis un peu peu plus loin, voire très loin de chez eux.
Pourquoi? pour le travail? pour des "épousailles"?
Je n'aurai pas forcément la réponse mais je compte sur votre assiduité et vos remarques, suggestions pour m'apporter des pistes nouvelles et faire disparaître certaines épines généalogiques.

Aujourd'hui, je vais vous parler de François Renoncé, aïeul berrichon, de la paroisse de Maisonnais plus exactement, actuellement dans le département du Cher. Village du Boischaut Sud, pays de bocages dans le Sud de Berry.
C'est dans cette commune, en 1758 que François se marie avec Marie Solange Laurent.

En ce mardi 17 janvier 1758, Solange, ou plutôt Soulange, en patois, n'a même pas 18 ans.
François, lui, en a 20 de plus.

Il n'y a pas que la différence d'âge qui les sépare! François n'est pas originaire de la paroisse de Maisonnais...
Acte mariage François Renoncé et Solange Laurent 1758 - Site généalogie de la famille de Lucie - genlucie.fr
"Lan mille sept cent cinquante huit et le dix sept janvier après la publication des bans faites
au prône de la messe paroissiale par trois dimanches et fetes consecutifs savoir le six le huit
le quinze du present mois du futur mariage entre françois renoncé charpentier domicilié
dans cette paroisse depuis environ vingt ans cy devant de la paroisse de St martin d’heugnes de ce
diocèse et fils majeur de deffunt vincent renoncé et de defunte anne chesnon ses peres et meres
comme il parait par son extrait de Baptême délivré par jean simonet prieur d’heugnes
en date du vingt six mai mille sept cent quarante trois ainsi signé pierre allaire prieur
curé d’heugnes par lequel il est né le vingt cinq janvier mille sept dix neuf et au Bas le
certificat du dit sieur curé ainsi signé simonet prieur d’heugnes d’une part Et marie
soulange Laurent
fille mineure de gervais laurent journalier et de defunte marie algré
aussi  de cette paroisse par devant sous l’autorité de gervais laurent son pere, sans qu’il se soit
présenté aucune opposition ou empechement j’ai soussigné pretre prieur curé de cette paroisse
la ceremonie des fiancailles pour nous faite le quinze du present , receu le mutuel
consentement des dites parties et leur ai donné la benediction nuptiale avec les ceremonies
prescrites par la Sainte Eglise presens et consentant gervais Laurent pere de la contractante
marie algret sa tante epouse de louis…jean chagneau son cousin george
thiais, pierre grimard domestiques mathurin philippn marechal tous de cette paroisse
qui ont déclaré ne savoir signé de ce enquis
"

François Renoncé est originaire de la paroisse d'Heugnes, actuellement dans le département de l'Indre.
Le village d'Heugnes est situé aux limites des anciennes provinces du Berry et de la Touraine.
La seigneurie d'Heugnes dépendait du duché et bailliage de Touraine, comme le reste de la baronnie et comté de Buzançais.

Heureusement pour moi, le curé de Maisonnais n'est pas avare en commentaires et l'acte de mariage m'informe que François est de la paroisse de Saint Martin d'Heugnes (église Saint Martin), et qu'il n'est pas nouveau à Maisonnais : il y réside depuis environ 20 ans...
Les prêtres n'indiquent pas forcément le lieu d'origine lorsque le paroissien est présent dans la commune depuis un certain nombre d'années..

Plusieurs questions me viennent à l'esprit:
- François se marie à 38 ans, ce qui est bien tard pour l'époque! Je n'ai pas trouvé d'autres traces de mariage ou d'enfants dans le Cher...
- Pourquoi François a-t-il fait 84 kilomètres environ pour rejoindre Maisonnais, depuis sa paroisse d'origine?
Google Maps

D'emblée, une première réponse me vient à l'esprit : son métier.
François est déclaré comme charpentier de profession dans son acte de mariage.
De la date de son mariage, jusqu'à son décès en 1782 à Maisonnais, François garde ce métier.

Seulement, un métier ne suffit pas à expliquer un déménagement assez éloigné pour l'époque.

En regardant de plus près les registres, un détail m'a interpellé.

Le 2 juin 1760, dans le même bourg de Maisonnais, François Aubaly (Aubailly), nouveau né, âgé d'à peine un jour, décède.
Il se trouve que son témoin est François Renoncé. Il est alors déclaré comme charpentier...à Orsan.

Orsan est un prieuré se trouvant sur la paroisse de Maisonnais. Il est encore connu, de nos jours, pour ses jardins médiévaux (site du prieuré d'Orsan).

Droits: © 2013 Le prieuré d'Orsan- http://www.prieuredorsan.com/jardins/jardins.html
C'est en 1107 que Robert d'Arbrissel, créateur de l'ordre fontevriste, fonde le prieuré d'Orsan.
En 1113, l'église est achevée.
En 1116, à la mort de Robert d'Abrissel à Orsan, son coeur est conservé par les moniales dans une pyramide de pierre dans l'église du prieuré. Orsan devient alors un lieu de pélerinage important.
Le prieuré prospérera jusqu'aux guerres de religions : en 1569, il est dévasté par les troupes du duc des Deux-Ponts. L'église, le cloitre et les dortoirs sont incendiés. Jamais le prieuré ne retrouvera son rayonnement et sa prospérité antérieurs.
C'est au XVII et XVIII siècles que les dépendances furent rebâties. Il ne reste rien ou presque aujourd'hui du monastère primitif.

Il est possible de penser que François Renoncé a été associé à la reconstruction des dépendances pour la charpente notamment.
Le prieuré devait faire appel à l'époque à toutes les compétences du diocèse pour pouvoir subvenir à ses besoins.

Le 11 février 1761, naît Louis Pierre Renoncé, son fils (aussi mon aïeul).
François est toujours mentionné comme charpentier.
Les témoins indiqués sont importants:
- le parrain est Pierre François Guillemot, bourgeois de Saint Amand,
- et la marraine se trouve être Damoiselle Marguerite De La Marche, pensionnaire dans la communauté d'Orsan, ordre de Fontevrault

Acte naissance Louis Pierre Renoncé 11/2/1761- Site généalogie de la famille de Lucie - genlucie.fr
Ces mentions confirment que François Renoncé était bien associé aux travaux ou à l'entretien du prieuré encore influant à l'époque, et que c'est ce même ordre religieux qui a justifié sa venue à Maisonnais, à plus de 80 kilomètres de son village d'origine, vers 1738, alors qu'il n'avait même pas 20 ans.
Peut-être y-a-t-il appris "ses armes" et était maître dans la profession?
Mais là ce ne sont encore que des suppositions.

Mes ancêtres berrichons n'étaient finalement pas si ancrés dans leur région natale.

S'agissant de sa paroisse d'origine, je vous conseille de lire le blog de Guy de Rambaud consacré à l'histoire d'Heugnes.

Sources:
- Histoire de Heugnes par Guy de Rambaud 
- Site généalogique de la famille de Lucie

2 commentaires:

  1. Quel travail ! Bravo Benoit, c'est fouillé et intéressant ! et la photo donne envie d'aller faire un tour dans ce prieuré!

    RépondreSupprimer
  2. Encore une enquête rondement menée (me faisant voyager dans un coin de Berry que je ne connais pas !).

    RépondreSupprimer

Tout commentaire est bon à lire :-)
Merci de m'indiquer vos noms ainsi que vos comptes twitter, facebook et blogs associés afin de vous faire connaître.